LES BRIGANDS

Opéra-bouffe en trois actes
de Jacques OFFENBACH

Livret d’Henri MEILHAC
et Ludovic HALEVY

 

Création le 8 Novembre 2016
au Théâtre Ducourneau d’AGEN


Reprises le 25 Mars 2017
au Théâtre des Carmes de CONDOM
5 et 6 Août 2017 à LECTOURE
...

 

Falsacappa: Christophe Poncet de Solages
Fiorella: Morgane Bertrand
Fragoletto: Jennifer Tani
Gloria Cassis: Didier Claveau
Campo Tasso: Jean-François Gardeil
Le Caissier: Axel Gallois

Marie: Margot Fillol

La princesse de Grenade: Angelina Warnier
....

Piano: Emilie Veronese

 

Choeur des Chants de Garonne
(dir: Jean-François Gardeil) 

Mise en scène: Emmanuel Gardeil
Costumes: Madeleine Nicollas
Décors: Aymeri Duler
Lumières: Marion Jouhanneau

 

Teaser

L’avis de Macha Méril :


Les Chants de Garonne réussissent là de nombreuses troupes échouent: restituer l’esprit originel des oeuvres d’Offenbach, comme si elles naissaient devant nous. L’ambition des Brigands est gigantesque, presque démesurée.
Eh bien non seulement Emmanuel Gardeil y parvient, soutenu par l’enthousiasme et la fraîcheur de tous ses chanteurs, mais il nous livre un spectacle moderne, accessible à tous les publics. On rit, on s’émerveille, on est charmé par la mise en scène ébouriffante, l’invention des décors et des costumes, tout juste sortis de l’imagination potache d’une nouvelle génération d’artistes. Le succès provient justement des petits moyens qui obligent à la créativité, comme la « cuisine pauvre » est la plus savoureuse, la plus saine et la plus amicale. Bravo à ces Brigands de carton, de talent et de joie!

L’action se passe « quelque part à la frontière entre l’Italie et l’Espagne ». Un prince italien doit épouser une princesse espagnole moyennant une dot de trois millions. Des bandits (d’opérette, cela va de
soi) l’apprennent et cherchent à dérober le magot. Des imprévus spectaculaires les attendent, mais aussi les carabiniers, oui, ceux là mêmes qui « arrivent toujours trop tard ». L’expression fera fortune, elle…
Porté par ces personnages hauts en couleur et leurs déguisements de fortune, Offenbach accède dans cet ouvrage au sommet de son art, fait de légèreté, de lyrisme et d’humour.

Pour ce spectacle, les Chants de Garonne ont pris grand plaisir à incarner ces bandits de pacotille, si enfantins dans leur enthousiasme, leurs frayeurs, et leur irrépressible goût pour le déguisement et la farce. Bandits d’opérette disions-nous ? Oui, et pour cela si attachants…

Presse:

 

30/03/17:
Les brigands ont débarqué au théâtre"

(lire l'article)

09/08/17:
"Des bandits de pacotille"
(lire l'article)